En respect du Règlement européen UE 2019/2088 dit Sustainable Finance Disclosure Regulation (SFDR) qui introduit de nouvelles obligations  de transparence en matière de durabilité, KMC rend publique les informations suivantes:

Déclaration sur la politique relative à l’intégration des risques en matière de durabilité dans le processus des investissements au sein des produits d’assurance (en conformité avec l’article 3 SFDR)

Un risque de durabilité se définit comme un “évènement ou une situation dans le domaine environnemental, social ou de gouvernance qui, s’il survient, pourrait avoir une incidence négative importante, réelle ou potentielle, sur la valeur de l’investissement.

Ces risques peuvent prendre diverses formes, comme les risques régionaux liés au changement climatique (par exemple des incendies ou des inondations plus réguliers), les campagnes de boycott publiques, les risques locaux de corruption ou de fraude…

KMC Finance  n’intervenant  pas  comme gérant des actifs ou conseiller financier des investissements directs au sein des produits d’assurance ; ne doit pas définir la manière dont les risques liés au développement durable sont intégrés dans le processus  de décision des investissements.

Néanmoins KMC Finance s’efforcera de collecter dans la mesure du possible les informations disponibles auprès des gérants externes et/ou  concepteurs des produits d’assurances.

Déclaration sur la non prise en considération des incidences négatives sur les facteurs de durabilité (en conformité avec l’article 4 SFDR)

Selon SFDR, les facteurs de durabilité font référence aux « questions environnementales, sociales et salariales, ainsi qu’au respect des droits de l’Homme et à la lutte contre la corruption et les actes de corruption ».

L’activité  de conseil de KMC Finance porte sur le choix de proposer le produit d’assurance et le support financier, définis comme l’enveloppe assurantielle la plus adaptée à leurs clients ; notamment en termes de profil de risque, d’horizon de gestion, mais aussi de prise en compte de leur appétence en matière de durabilité et d’impact au travers des investissements au sein des produits d’assurance.

KMC Finance n’intervient pas dans le choix et la gestion des actifs sous-jacents dans les contrats d’assurance, mais vérifie l’adéquation entre l’appétence en matière de durabilité du client et la qualification de la stratégie d’investissement en matière de durabilité proposée dans l’enveloppe assurantielle.

Etant donné que le cadre juridique concernant les incidences négatives sur les facteurs de durabilité est actuellement incomplet et doit encore évoluer avec l’industrie de la finance durable qui n’a pas atteint toute sa maturité, KMC Finance ne prend actuellement pas en compte les principales incidences négatives des décisions d’investissement sur les facteurs de durabilité dans ses conseils en assurance.

Notre société de courtage adaptera cette politique au fur et à mesure des évolutions dans le cadre juridique, et dans l’industrie de la finance durable qui doit développer une méthodologie pour mesurer et analyser les incidences négatives sur la durabilité d’une manière qui soit utile pour les investisseurs.

Déclaration sur l’intégration des risques en matière de durabilité dans la politique de rémunération (en conformité avec l’article 5 SFDR)

Les services de distribution et de conseil de KMC Finance sont totalement indépendants. KMC Finance agit pour la préservation des intérêts de ses clients en leur conseillant des solutions conformes à leurs besoins et n’encourage pas la prise de risque en matière de durabilité.

La rémunération d’aucun membre du personnel n’est liée à la performance des investissements au sein des produits d’assurances recommandés.